L’AUTOMNE, poème de Jean-Claude

 

L’été tire sa révérence, passe le relais ;

C’est l’automne à présent qui orchestre ses idées !

Peignant en mordoré, les feuilles des forêts.

Dans une galerie nature de toiles exposées.

 

Il ouvre les frontières aux oiseaux de passage,

En formation d’escadre, vers d’autres paysages.

Les brebis désertent les estives des montagnes,

Le calme s’installant doucement dans nos campagnes.

 

Les colchiques parme, des Pyrénées se pâment,

Heureuses d’agrémenter, plaines et coteaux flétris,

La transition de l’été à l’automne nous charme,

Une douce quiétude nous berce sous le ciel gris.

 

Les cheminées coiffent de volutes les villages,

Les moissons, à l’abri ainsi que les fourrages,

L’automne nous apaise, nous invite au repos,

Nous inspire la sagesse… c’est son plus beau cadeau.

 

Jean Claude Sanchez