QUELQU’UN A DES CISEAUX ?

Randonnée bien préparée : c’est la moitié du chemin..

Il existe un paragraphe en conclusion de notre règlement des randonnées, qui s’intitule « fond de sac ». C’est une lecture, ou une re-lecture, que l’on peut conseiller à tout randonneur. Le fond de sac est constitué de menus objets, ou d’outils, sans lesquels la sécurité ou le confort du marcheur peut s’avérer, à un moment ou à un autre, altéré. L’ensemble est destiné à garnir le sac en permanence.

Rassurons-nous : pansements, désinfectant, sangle, mousqueton, ou même boussole ou altimètre, sortent rarement du sac. Mais une pratique régulière de la marche en montagne le démontre à tout coup : tôt ou tard, ce qui est listé dans le fond de sac finit par trouver son utilité – et cela vaut surtout pour les éléments que l’on a imprudemment négligé d’emporter.

Bandage d’une semelle en urgence absolue

Il est un matériel sur lequel l’attention doit également être portée. Il s’agit du sac-à-dos et des chaussures. Hélas ! quelques randonneurs vont encore en montagne avec des sacs de plage en guise de sac-à-dos, ou chaussent des baskets pour vaincre les sentiers caillouteux, histoire de ne pas se fouler la cheville sans doute… Ces marcheurs sont rares dans les groupes, et heureusement car ils peuvent compromettre par la légèreté de leur matériel le bon déroulement de la sortie.

Voilà, c’était l’indispensable piqure de rappel…Toujours moins douloureuse que certaines conséquences d’une impréparation à la randonnée montagnarde.

Note :  « Quelqu’un a des petits ciseaux ? » Question sans réponse posée lors d’une randonnée de 15 participants. Il s’agissait simplement de couper un bandage…