NOTRE COTATION DES RANDONNÉES : QUELQUES CHANGEMENTS

Une sortie de reconnaissance du terrain : l’occasion de mesurer temps de marche et difficultés.

Le Conseil d’ Administration de Rando 65, en lien avec les encadrants et les instances de Rando Reso Pyrénéen, a procédé à une légère refonte du règlement des randonnées.

Ce règlement sera exposé dans son ensemble à la fin juin. Une partie propre à Rando 65 lui sera alors annexée, relative à la formation et à l’encadrement. Nous pouvons cependant évoquer un élément acquis : la nouvelle cotation des randonnées, telle que présentée dans le tableau ci-dessous.

 

Définition des niveaux de Randonnées 

Facile, Facile + : Dénivelé jusqu’à 500/600 m – entre 1h et 5h de marche aller/retour (AR)

Moyen : Dénivelé de 600 à 800 m – entre 5h et 6h de marche AR

Moyen + : Dénivelé de 800 à 1000 m – entre 6h et 7h de marche AR

Confirmé : Dénivelé au-delà de 1000 m – temps de marche plus de 7 h AR

Dans les cas où le temps de marche estimé s’éloigne de cette norme en raison de faits objectifs : distance parcourue, nature du cheminement (pierrier, névés) usage de raquettes, etc, il appartient à l’encadrant d’ajuster avec discernement la cotation de la randonnée, en apportant éventuellement toute précision dans le descriptif de la sortie.

 

Deux critères sont donc pris en compte : le dénivelé et le temps de marche. Des critères adoptés par la plupart des topos de randonnée.

Le temps de marche a une bonne valeur informative en zone de montagne puisqu’il tient compte des difficultés réelles d’un parcours : longueur de l’itinéraire bien entendu, mais aussi nature du terrain, conditions (hivernales ou non) etc. La base de l’évaluation repose sur ces estimations courantes de vitesse humaine : 300 mètres de dénivelé à l’heure et 4 km/heure sur terrain de plaine.

Quelques barreaux ont été rajoutés à l’échelle de cotation. « Facile »  et « Facile + » se confondent encore sur la même ligne, mais  il existe désormais un niveau « moyen + » qui manquait vraiment dans l’appréciation de certaines sorties.

Ces modifications ne constituent pas un bouleversement : elles affinent seulement l’information due aux adhérents quand au niveau de difficulté d’une randonnée.