NOUS SOMMES UNE ASSOCIATION !

La réu va commencer !

Rassurez-vous, tout va bien : nous sommes une association et personne ne l’oublie. Mais il est temps de lancer un appel, sans doute un peu rituel, vers les adhérents qui se sentiraient volontaires pour assumer une part de l’animation de Rando65.

Il existe une règle d’or de la vie associative : l’appel au bénévolat doit toujours se faire lorsqu’une association est en bonne santé et n’a pas besoin d’un renfort immédiat. Mais c’est justement là qu’il convient d’anticiper. Chaque année, et pour des raisons très diverses, des bénévoles bien ancrés dans l’association prennent congé de tâches auxquelles ils se dévouaient ; ou allègent leur participation. Il convient toujours de les remercier, mais aussi de pourvoir à leur remplacement. Bref, nous avons toujours besoin d’être en surnombre, ne serait-ce que pour assurer un pontage équilibré sur des fonctions parfois plus expertes. Pour donner un exemple, si le fonctionnement de l’association repose en partie sur une bonne pratique de l’ordinateur, il est bon d’avoir « sous la main » un ou deux adhérents prêts à prendre le relais. Mais il n’y a pas que l’administration de l’association à prendre en compte : le bon suivi de l’encadrement des sorties répond à la même logique, d’autant plus contraignante qu’il faut « fournir » un bénévolat responsable sur les trois niveaux d’aptitude, du facile au confirmé.

Bénévole : on est toujours récompensé ! (les gâteaux d’Altenkirchen !)

D’où le titre de notre article : nous sommes une association ! nous ne sommes pas des prestataires de service. Les adhérents doivent trouver en eux-mêmes les ressources permettant à Rando65 de maintenir son rythme d’activité. Que ce soit au Conseil d’Administration – où il est sain que les bénévoles « tournent » régulièrement – ou dans la communauté des encadrants, les volontaires sont les bienvenus.  Volontaires que nous pouvons aussi rassurer sur la portée de leur engagement, l’animation de rando65 n’est pas exigeante en termes de temps et d’obligations diverses !

 

 

LA TRANSHUMANCE

En partance, du pied du clocher du village,

L’éleveur de brebis, en secret, rend hommage ;

Aux Saints du ciel, pour qu’ils protègent son troupeau,

Le soignant tout l’hiver attendant qu’il fasse beau.

 

De ces sentiers, des alpages tant convoités,

Conduit de l’allure cadencée du berger,

Le troupeau dans ces étroits chemins escarpés,

Avance nerveux, très impatient de liberté.

 

En fermant la marche de ce convoi joyeux,

S’aidant de bonne humeur, les marcheurs radieux

De leur bâtons pressent les brebis égarées

Qui profitent un moment des talus herbacés.

 

Et les chiens aux pieds, ne demandant leur reste,

Sollicitant de leur yeux les moindres gestes,

Bondissant, rampant, calmes ou affalés.

Dirigeant les brebis, sous les ordres du berger.

 

Tutoyant les nuages, des trouées dans les cieux,

Découvertes sensuelles de mamelons généreux.

Farandoles joyeuses de sonnailles qui retentissent,

Des villages perchés, les villageois avertissent.

 

C’est la fête des brebis, des riverains aussi,

La torpeur de l’hiver des villages endormis.

La vie reprend comme une note de musique,

Agrémentée de sourires et projets dynamiques.

 

L’éleveur a laissé son troupeau au berger …

C’est un peu de son cœur qui est déchiré.

Comme on confie sa fille à un gentil garçon,

Mais… ils reviendront heureux dans notre maison.

 

Jean Claude Sanchez

LES NESTES, VASTE PAYS

Il existe un vaste territoire qui mérite la découverte ou la re-découverte. Il a un nom : le Pays des Nestes, la Neste étant un affluent de la Garonne composé de plusieurs petites « nestes », comme on a ailleurs les gaves et les adours. La géographie du pays est simple, avec un axe Nord-Sud défini par la Vallée d’Aure et son piémont. L’ensemble s’étire depuis le vallon du Rioumajou jusqu’à l’arrière-pays de Lannemezan. Un GR suit cet axe : le 105, longeant la Neste d’Aure avant de rejoindre le GR 78. La richesse naturelle et patrimoniale du pays des Nestes est énorme. Avec le retour de la belle saison, quelques-uns de nos encadrants nous encouragent, au travers de leurs propositions de sorties, à mieux connaître ce pays, fertile en parcours de tous niveaux. Initiatives bienvenues !

Chaque année, une sympathique manifestation est organisée au sein d’une partie du piémont « nestien », et qui rassemble dans une ambiance de fête et de marche, sur un ou deux jours au choix, des milliers de randonneurs : c’est la Ronde des Nestes. Il s’agit de deux parcours reliant quelques beaux villages et paysages d’un massif appelé justement la Neste, et qui fait face à celui des Baronnies. L’organisation permet de choisir librement son niveau d’effort, le rapatriement sur le point de départ et la restauration du midi étant également assurés. La Ronde des Nestes a lieu le samedi 9 et le dimanche 10 juin. Si vous êtes intéressés, consultez le site : www.rondedesnestes.fr. Et bonnes randos !

SUR LES TRACES D’ OPENRUNNER AVEC JEAN

 

Intéressante initiation au logiciel openrunner ce 19 avril en notre local, animée par Jean (Riguet). L’applicatif permet de créer, à partir de son ordi portable, d’une tablette, d’un smartphone, et sur un fond de carte au choix– par exemple nos fameux « top 25 IGN » – un parcours de randonnée et d’en mesurer avec une bonne exactitude la dénivelée cumulée, le kilométrage, le profil altimétrique ; et donc d’en déduire cette donnée importante qu’est le temps de marche. Bien entendu, cela ne dispense pas, en tant que responsable de groupe, d’aller ensuite sur le terrain voir de quoi il retourne lorsqu’il s’agit d’un itinéraire parfaitement inconnu.

Parcours créé sur un fond de carte avec openrunner

Mais l’outil n’est  pas réservé qu’au petit peuple des encadrants ! de même que nous conseillons vivement aux randonneurs de s’initier à la topographie et à l’indispensable maniement des outils traditionnels que sont la boussole et l’altimètre( cf nos formations internes régulières, ouvertes à tous ), nous les encourageons également à exercer leur curiosité sur ces outils de planification d’itinéraire tels qu’ openrunner. La version de base, qui ne nécessite aucune installation, est gratuite.

A noter enfin qu’openrunner permet non seulement de créer et « visualiser » mieux son parcours, mais qu’il offre également une bibliothèque bien fournie de randonnées, et qui s’accroit chaque jour. Un bon complément aux traditionnels topos.

JC

Ref :  www.openrunner.com

QUE LA MONTAGNE EST BELLE

 

 

 

 

Que la montagne est belle, aussi … après l’hiver,

Elle effeuille au printemps sa blanche chrysalide,

En laissant son manteau aux froides couleurs d’hier,

Lorsque percent les bourgeons fragiles et timides.

 

Que la montagne est belle, orchestrant d’intentions,

Asphodèles et iris pigmentant les vallées.

Le soleil les réchauffe de ses joyeux rayons,

Et sublime les coteaux des plus beaux orchidées.

 

Que la montagne est belle, lorsque le printemps est là,

Elle accueille et guide l’émotion du randonneur,

D’un poème silencieux qu’elle chuchote tout bas,

Où refrain entraînant comme une ode au bonheur.

 

Que la montagne est belle, elle vous prend dans ses bras,

Elle vous conte par tout temps la beauté de ses cimes,

La profondeur des vallées, des villages, d’ici-bas,

Et vous accompagne d’une force douce et sublime.

 

Jean Claude Sanchez