LA MARCHE NORDIQUE, UN STIMULANT !

La marche nordique a pris pied à Rando 65 depuis plus d’un an et il faut remercier les encadrants qui la font vivre avec régularité ; celle-ci est importante pour l’intérêt de l’exercice.

Nous lançons en décembre un cycle de marche nordique « allégé » ou « débutant », le constat ayant été fait que cette activité, quoique profitable au plus grand nombre, n’a pas complètement fait le plein de son public. La marche nordique peut traîner avec elle l’image d’une activité compliquée, réservée à des familiers de la vitesse. Rien de plus faux évidemment. Nous allons rappeler ici quelques vérités et points forts de cette activité :

Oui, la marche nordique est de la marche rapide ! Mais de quelle vélocité parle-t-on ? la sienne propre tout simplement ! Il ne s’agit jamais de courir, mais de trouver et gérer son meilleur rythme de marche, son rythme personnel, hors de tout esprit de compétition, en s’aidant de bâtons spécifiques grâce auxquels on trouvera appui et impulsion.

Il existe donc une gestuelle d’ensemble à acquérir, ni savante ni exigeante, mais logique. Dès lors que l’on maitrise la base : mettre un pied devant l’autre pour avancer, tout le reste se comprend au fil de la pratique. Les petites erreurs de coordination, de tenue des bâtons, de maintien du corps, se corrigent avec le temps.

Si la marche nordique convient à toutes et tous, elle est aussi tous temps et toutes saisons. Sauf pluie soutenue ou tempête, le marcheur ne craint pas l’adversité météo. C’est une bonne façon de s’accorder avec la nature et de l’apprécier dans les jours de grisaille.

Au final la marche nordique est un puissant stimulant sur le plan physique et celui du bien-être personnel. 80 à 90 minutes suffisent pour cette aération du corps. Moral, cœur, vaisseaux, poumon, muscles se fortifient au fil des semaines, un atout pour aborder la randonnée traditionnelle. Il est bon de la pratiquer en groupe : l’effort sportif passe mieux quand il est partagé.

Tout cela pour un investissement en temps et en matériel limité : une paire de bâtons MN (prêt possible en fonction du stock à Rando 65), de bonnes chaussures à tige basse genre baskets ou trail, un mini sac-à-dos, et quelques demi-matinées  dans le mois selon ses possibilités !

OCTOBRE : LA PHOTO DU MOIS

Non pas une, mais 4 photos. un mini-reportage en quelque sorte sur un franchissement délicat dans le cadre de la randonnée vers l’Escuzana début octobre. Les photos sont des témoignages, des souvenirs, mais bien assemblées elles peuvent aussi raconter une histoire, ne serait-ce qu’un moment particulier dans le temps d’une sortie.

Petit aparté : quelques randonnées, du fait de leur particularité – longueur de l’itinéraire, beauté des paysages, variété des situations – peuvent nourrir plus qu’un seul envoi de photos. Dommage de se limiter dans ces cas exceptionnels ! Il vaut mieux alors scinder cette richesse documentaire en deux « chapitres » qui seront passés sur la galerie l’un après l’autre. Le visiteur du site appréciera toujours.

ON TOUCHE LE FOND !

Il existe un paragraphe en conclusion de notre règlement des randonnées intitulé « fond de sac ». Sa lecture est conseillée à chacun de nos adhérents, et pas seulement aux nouveaux venus. Le fond de sac est constitué de divers outils sans lesquels la sécurité ou le confort du marcheur peuvent être compromis. La liste est reproduite ci-dessous :

Vêtements : bonnet, casquette ou chapeau, gants, anorak, sweat ou pull ou polaire, lunettes de soleil, tee-shirt et chaussettes de rechange.

Santé : couverture de survie, petite trousse à pharmacie, (vos médicaments, pansements)

Petits matériels : sifflet, lampe, couteau, briquet.

Technique : 1 sangle plate de3.50 m,1 mousqueton.

Complément de nourriture : fruits secs, barres chocolatées..

Divers : papier hygiénique, sac biodégradable pour déchets.

Le sac biodégradable, attention, ça s’envole…

Du sifflet à la lampe-frontale, du bandage au briquet, rien de lourd et de volumineux, pas d’objet qui ne devienne essentiel en cas de besoin et pire s’il a été oublié.  Deux règles de base : le fond de sac doit être complet et il doit garnir le sac en permanence.

Par rapport à cette liste, quelques menus ajouts peuvent s’imposer, l’expérience aidant : lacets de chaussure, rouleau adhésif (notamment pour guérir en urgence les chaussures malades), fiche sanitaire à remettre peut-être à l’honneur et comportant aussi les numéros des secours…

Voilà, c’était notre piqure de rappel annuelle…Toujours moins douloureuse que certaines conséquences d’une impréparation à la randonnée montagnarde.

MERCI WWV – FLUTERSCHEN ET ALTENKIRCHEN!

Quinze randonneurs de Tarbes et de Pau ont passé une semaine, du 22 au 29 septembre 2019, dans la fraîcheur du Westerwald avec peu de pluie. C’était un séjour passionnant avec des sorties très variées, bien organisées comme d’habitude par l’équipe du WWV-Fluterschen.

Le groupe a été enchanté de l’hôtel en pleine nature et du programme de randonnées et de visites : la Moselle, l’Ahr, la ville d’Idstein, la maison d’Adenauer, la réception à la Mairie avec une collation, une soirée grillades dans une maison de tireurs. Un bon contact s’est très vite établi entre les groupes et quelques personnes en ont profité pour améliorer leurs connaissances en langues.

Le temps est trop vite passé, le retour s’est déroulé sans problème et nous attendons nos amis l’année prochaine dans le Pays Basque.

Merci au club de WWV et à la ville d’Altenkirchen !

AVEC VOYAGES – RANDO 65, LE CAP SUR MADÈRE !

L’expédition Madère vient d’apparaître sur Montapyr, onglet « séjours ». C’est une proposition du groupe Voyages-Rando 65 qui a décidé de reprendre le flambeau de ce que l’association avait mis en place dans ses premières années et qui remportait un certain succès : des randonnées itinérantes en terre lointaine. Il y eut ainsi le Népal, le Maroc..

Aujourd’hui cap sur Madère, sous l’ égide de l’agence « Terres d’Aventure » ! Cet article est un petit complément des informations que vous trouverez sur Montapyr, complément nécessaire car la description d’un séjour d’une semaine en d’autres latitudes prend de la place.  

Madère (en portugais : Madeira) est un archipel du Portugal composé de l’île du même nom et de plusieurs autres petites îles, situé dans l’océan Atlantique au large de l’Afrique. La capitale de Madère est Funchal.  L’île principale de Madère, d’une superficie de 750 km2, est d’origine volcanique et a la particularité d’être extrêmement verdoyante, recélant une impressionnante variété de paysages, et une abondance de faune et de flore : Ce qui a fait de Madère l’un des hauts lieux de la randonnée pédestre en Europe. Une réputation favorisée par le climat de l’île, « océanique subtropical » comme disent les géographes. En clair il fait  très doux toute l’année, entre 19 °C l’hiver et une moyenne de 26 °C l’été. L’océan est là pour jouer son rôle modérateur…

Le circuit monté par Terres d’Aventure a pour ambition de faire découvrir ce que l’île de Madère recèle de plus remarquable. Non pas dans un tourisme passif fait de sauts-de-puce d’ un site à l’autre : il y aura de la bonne marche, de quoi laisser le pays vous envahir doucement, mais sur des parcours accessibles, dans un niveau « facile + ». Sur la côte sud ensoleillée de l’île aux fleurs, depuis un charmant hôtel en bord de mer à Jardim do Mar, les randonneurs exploreront les levadas, ces canaux d’irrigation datant du XVIème siècle et qui offrent un étonnant cheminement dans la luxuriance végétale.

Dans les cercles en pointillé, les lieux de randonnée

Versant nord, c’est à partir d’une auberge familiale offrant une cuisine du terroir, que les marcheurs découvriront la crête minérale culminant à près de 1900 mètres, un panorama fascinant de pics acérés et de flèches volcaniques. Dans de profondes vallées creusées jusqu’au bord de l’océan, la vie rurale authentique se dévoilera en longeant les cultures en terrasses de canne à sucre, de bananiers et fruits tropicaux, irriguées par les « levadas ». Beaucoup de nature dans le programme, mais aussi pauses et agrément : ainsi avec la visite de la vieille ville de Funchal et le repas au bistrot à proximité du grand marché, ou encore la virée au large pour saluer les dauphins et baleines.

Vous voulez en savoir plus ? Daniel (Ploton) et Michel (Dupont), correspondants pour ce voyage, vous transmettront par e-mail le circuit détaillé, journée par journée. Faire demande à :  rando65.tarbes@gmail.com